Nouvelle année, nouvelle moi?

C’est le genre de slogan qu’on utilise pour pousser les gens à se lancer dans les plus récents régimes à la mode. On sait que janvier est synonyme de changements, de résolutions, de remise en forme. La question que je me pose est « a-t-on vraiment besoin d’une nouvelle version de soi-même avec les débuts d’année? ». L’expression « nouvelle année, nouvelle moi » peut sembler anodine, mais si elle avait plus d’impacts sur notre estime personnelle que l’on ne croit?

On nous pousse constamment à devenir meilleure dans tout dans la vie : meilleure maman, meilleure blonde, meilleure cuisinière, meilleure sportive, meilleure « maîtresse de maison », meilleure professionnelle, etc. C’est bien d’avoir des objectifs, des buts qui nous stimulent, qui font en sorte qu’on se sente vivante et qui nous motivent à se lever le matin. Le problème, c’est que la société d’aujourd’hui pousse le concept à l’extrême. Il faudrait être parfait partout, dans tout. Dans ce cas, ce ne sont pas nos passions et nos buts qui nous encouragent à nous surpasser, mais une pression externe à soi-même, et ça, c’est tout sauf positif, tout sauf bon pour notre santé physique et mentale.

Dans n’importe quel domaine, y compris celui que je connais le plus, soit l’alimentation, c’est prouvé que ce qui nous aide le plus à atteindre nos objectifs, c’est la motivation intrinsèque, celle qui vient de nous, de notre intérieur. Par exemple, si tu veux perdre du poids parce que ton chum trouve que tu as quelques livres en trop, les chances que tu y arrives (incluant le maintien de la perte de poids à long terme) sont minces. Plus on a de la pression de l’extérieur à perdre du poids, plus cette pression deviendra un obstacle. Donc, avant de te lancer dans une quelconque démarche de perte de poids, réfléchis comme il faut à ce qui te pousse à la faire….et si c’est réellement ce tu dont tu as besoin (je t’invite à lire mes plus récents textes pour voir la perte de poids sous un angle différent).

Oprah a beaucoup d’influence chez les femmes américaines…
Quoi de mieux qu’un avant/après pour convaincre les gens? Recommandé par 15 000 docteurs en plus, wow, c’est presque trop beau pour être vrai….! 🙄
Un fruit magique, regarde donc ça!
On utilise souvent des stars pour faire la promotion des diètes.

Une meilleure version de moi-même?

À force de voir les publicités du mois de janvier et d’entendre les commentaires des gens qui embarquent dans toutes sortes de modes alimentaires ou de fitness durant cette période de l’année, tu as certainement fini par croire que c’est absolument nécessaire de profiter de janvier pour changer, devenir quelqu’un de mieux, de plus mince, plus sportif, qui mange sa p’tite salade le midi et qui ne foxe pas le cours de Pilates du mardi soir.

Tu n’as pas besoin de suivre cette mode. Tu es très bien comme tu es et ne laisse personne te faire sentir autrement. Qui est parfait? Une personne, ça vient avec des défauts, physiques et psychologiques. On prend des résolutions en début d’année pour améliorer certains de ces « défauts », mais ça ne dure pas. Pourquoi? Parce qu’on est qui on est, on est comme on est et c’est correct comme ça. Chasse le naturel et il revient au galop. Bien sûr, on peut améliorer certains aspects de notre vie! On peut toujours se donner des objectifs réalistes et bienveillants, comme de faire une plus grande place aux aliments nutritifs et/ou à l’activité physique dans notre vie, sans que ce soit obligé d’être relié au poids. Tout le monde bénéficie de nourrir son corps de façon à se sentir bien (ce qui est bien différent de juste « bien manger » selon la définition de la culture des diètes) et de bouger souvent, idéalement par plaisir et non pour brûler des calories! Tout n’est pas qu’une question de poids!

Dans tous les cas, il faut que ça reste agréable et que ça reflète qui tu es vraiment parce que, si ce n’est pas le cas, ça ne sert à rien, tu perds ton temps qui est précieux. Une vie, on en a juste une.

D’ailleurs, la vie ne devrait pas être un constant combat entre toi et la bouffe ou l’activité physique, entre toi et la balance. Arrêtons de se la gâcher pour atteindre les standards de gens dont on se fout. La vie, ça devrait être toi, ton bien-être et celui des gens que tu aimes, point final. Les gens qui t’aiment t’aiment comme tu es, pas avec 20 livres en moins ou avec des abdos en plus. S’ils ont besoin de ça pour arriver à t’aimer, c’est que cet amour n’est pas sincère.

Et toi, comment te perçois-tu? La façon dont on parle de soi-même (ex. : toujours parler de ses défauts), de l’alimentation (ex. : je triche, je mange une poutine) ou de l’activité physique (ex. : je vais aller brûler les calories que j’ai mangées ce midi!) a énormément d’influence sur comment on se sent au quotidien et sur notre estime personnelle. Et si tu te donnais comme objectif d’améliorer graduellement ton discours envers toi-même plutôt que de tenter de modifier ton corps cette année?

Pour 2022, je ne te souhaite pas une « nouvelle toi », je te souhaite une « toi » qui s’aime juste assez pour prendre soin d’elle comme elle le mérite.

Bonne année! 🙂

Pour une démarche différente visant à améliorer ta relation avec ton corps et les aliments (mais ne visant pas une perte de poids), voici le lien vers mon programme en ligne : https://lamauditenutritutrice.didacte.com/a/course/8194/description

Abonne-toi gratuitement!

Visite le site web complet de la Maudite Nutritutrice!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.