5 réponses pour t’aider à survivre aux commentaires axés sur la culture des diètes durant les Fêtes!

Après une pandémie, revoir la parenté peut s’avérer tout un défi… surtout si on a pris du poids! Je t’aide à te préparer à répondre aux commentaires poches sur ton apparence et ton assiette!

Le temps des fêtes s’en vient et on se doute que ça en sera un assez spécial merci après près de 2 années enfermés chacun chez nous. Voir des gens…juste ça, ce sera probablement un choc!

Tout le monde change avec le temps mais, dans un contexte aussi difficile que celui qu’on a vécu, les modifications à notre apparence physique peuvent avoir été plus marquées qu’à l’habitude. On peut avoir pris du poids un peu … ou beaucoup. On peut avoir pris un coup de vieux aussi. C’est normal. On vient de passer au travers quelque chose d’assez unique et exigeant en tant que société. Par contre, les gens étant les gens, on risque de se faire souligner en caractères gras le fait qu’on a quelques livres en plus et des rides qui se sont soudainement creusées sur notre visage. On risque aussi d’entendre parler en long et en large des diètes (modes de vie, pardon!) qui ont été essayées en cours de pandémie ou qui sont envisagées pour 2022…tant qu’à retourner à la normale, aussi bien essayer de revenir à notre poids « normal »! Le temps des Fêtes est TOUJOURS synonyme des discussions axées sur la culture des diètes, mais j’ai bien l’impression que, cette année, on atteindra le niveau expert de ce genre de discussions!

Je me suis dit que, cette année, j’allais t’outiller pour t’aider à répondre à certains commentaires désagréables reliés à la culture des diètes En étant bien préparée, ça t’aidera peut-être à survivre à ce genre de soirées… et peut-être même être capable d’en profiter!

…Ah et, je me doute que ça jasera aussi un peu trop de COVID. Là-dessus, je ne peux pas t’aider, mais je te souhaite la meilleure des chances! Voici quelqu’un qui pourrait certainement te donner un coup de main à ce niveau : le docteur Mathieu Nadeau-Vallée.

1, 2, 3, on respire et c’est parti! (Non, pas « soleil », l’idée n’est pas de s’entretuer 😅 )

Commentaire 1 : Oh, tu as tellement changé! Ce n’était pas facile, la pandémie…tu vas devoir faire attention à ta santé (lire entre les lignes : Mais tu as donc ben engraissé!).

Réponse : Oui, j’ai pris du poids. Toutefois, je suis en parfaite santé, merci de t’en soucier… mais, si jamais mon poids te fait peur, sache qu’une personne qui vit de la discrimination par rapport à son poids a 2,5 fois plus de risques de tomber dans la catégorie « obèse » de l’IMC dans les 4 années qui suivent. En plus, plus elle se perçoit loin de son idéal de poids, par exemple, quand on lui fait remarquer qu’elle a pris du poids, plus elle risque de développer des problèmes de santé, et ce, peu importe son poids. Où sont les amuse-gueules?

Commentaire 2 : J’ai essayé la diète (mode de vie) X, j’ai perdu X lb avec ça, tu devrais l’essayer!

Réponse : Je préfère avoir une bonne relation avec tous les aliments et être en paix avec moi-même plutôt que de me mettre à couper ou compter des aliments et des nutriments pour finir par reprendre le poids que j’aurai perdu, ce qui arrive 95% du temps, et vivre dans une culpabilité sans fin. Si cette diète te convient, tant mieux, mais ce n’est pas pour moi. Je crois que mon poids te dérange plus que moi.

Commentaire 3 : Ouinnn, tu te lâches lousse! 2 assiettes plus un dessert! Tu vas devoir aller courir demain!

Réponse : Les repas de Noël n’arrivent qu’une seule fois par année, donc oui, j’en profite et je savoure. Non, je n’irai probablement pas courir demain parce que tout le monde sait que personne n’ira réellement courir demain. Ce que je mange ce soir n’ira pas spontanément dans mes fesses ou mon ventre, ce n’est pas comme ça que ça marche. L’avantage de me « lâcher lousse », c’est que je vais être suffisamment satisfaite de mon repas pour pouvoir passer à autre chose et éviter d’être obsédée pendant des jours par le morceau de bûche que je n’ai pas mangé. D’ailleurs, elle est excellente, tu devrais y goûter!

Commentaire 4 : Tu manges ça? Tu sais que, les glucides, c’est toxique. Les sucres raffinés, c’est encore pire. Tout est rempli de gluten, ce n’est pas normal de manger ça! Avant, ils ne mangeaient pas ça, des affaires de même, et ils étaient en bien meilleure santé! On mange tellement n’importe quoi de nos jours! On vit dans un monde qui essaie de nous empoisonner.

Réponse : Merci de vouloir m’informer sur le sujet, mais il y a une nutritionniste que je suis sur Instagram et, quand j’ai des questions sur la nutrition, c’est à elle que je m’adresse. Et…je dis ça comme ça mais, avant, les gens mourraient à quel âge, en moyenne?  (tout en prenant une bouchée de tourtière et en se tournant la tête pour finir la conversation 😎 ).

Commentaire 5 : Ils sont en train de virer fous « à c’t’heure » avec leurs affaires comme quoi tout le monde peut être gros et manger n’importe quoi. Les nutritionnistes sont payées par les compagnies de bouffe pour nous dire de manger leurs cochonneries!

Réponse : Je crois que tu as mal compris ce que disent les nutritionnistes et les gens qui rejettent la culture des diètes.

  1. L’acceptation corporelle permet d’avoir plus confiance en soi et en son corps, ce qui facilite le développement de meilleures habitudes de vie. Plusieurs formats corporels existent dans le monde et c’est en les normalisant que les gens se sentiront mieux et agiront davantage sur leur santé.
  2. Il n’a jamais été question de simplement manger n’importe quoi, c’est beaucoup plus complexe que ça. De plus, se libérer des interdits aide à diminuer l’attention et la valeur qu’on donne à certains aliments. C’est en suivant des nutritionnistes sur leurs réseaux sociaux que j’ai mieux compris le concept, je peux te suggérer des comptes à suivre si tu veux!
  3. Les nutritionnistes font partie d’un ordre professionnel qui vise à protéger le public. Leurs actes sont donc encadrés par la loi. Elles ne peuvent pas dire ou faire n’importe quoi, sous peine d’être radiée et de payer une amende.

Bien sûr, si on s’embarque à répondre à ce genre de commentaires, il vaut mieux que ce soit dans le respect de nos propres limites. Je t’encourage à t’affirmer plutôt que de ravaler, mais je suis aussi consciente que ça peut être tout un défi et que ça peut dégénérer rapidement. Si tu sens que ça dépasse le niveau où tu pourrais en retirer un bénéfice, que ça tombe plus sur un terrain glissant, tu peux te retirer de la conversation à tout moment. « Je préfère ne pas parler de ça. », « Est-ce qu’on peut changer de sujet », « Je ne veux pas aller là parce que je sens que nos opinions sont trop opposées. », il existe plein de façons de mentionner notre inconfort et d’exprimer nos limites. Tu peux aussi tout simplement choisir d’aller prendre de l’air quand la conversation tourne un peu trop autour de la culture des diètes. C’est un bon timing pour aller aux toilettes ou commencer la vaisselle!

Prends conscience que, bien que les mentalités changent tranquillement, on ne peut pas faire disparaître d’un coup une culture qui se perpétue depuis des siècles. Si tu lis ce texte, tu fais partie d’une minorité qui commence tout juste à se lever contre cette culture malsaine. Il y a beaucoup de chemin à faire, comme il y en a eu et en a encore à faire pour le droit des femmes, par exemple. On s’entend que les personnes qui ont initié les premiers changements ont eu la vie dure. C’est la même chose avec le concept anti-diète. On reçoit des roches. Toutefois, tu n’as pas la responsabilité de les recevoir. Ça, c’est mon travail à moi! Donc, si jamais on te les lance, utilise ton ricochet vers nous, les nutritionnistes. Ton travail, c’est de te protéger, de connaître tes limites et de les faire respecter.

Sur ce, bon temps des Fêtes à l’avance!

Le texte t’a plu? Suis-moi sur Instagram, TikTok et Facebook!

Tu peux trouver mes programmes en ligne ici : https://lamauditenutritutrice.didacte.com/a/

Visite le site web complet de la Maudite Nutritutrice!

Abonne-toi gratuitement!

2 réflexions sur « 5 réponses pour t’aider à survivre aux commentaires axés sur la culture des diètes durant les Fêtes! »

  1. C’est dommage mais y’a toujours quelqu’un pour te contredire quand tu te justifie par rapport à la culture des diètes 🤦‍♀️

    1. Il y en aura toujours! Par contre, je crois que c’est important de mettre nos limites et ne pas laisser les autres s’imposer dans NOTRE vie et concernant NOTRE corps. 🙂 Qu’ils aient leurs croyances, c’est une chose, mais on n’est pas obligé de les partager!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *