Journée sans maquillage : Devrais-je me sentir coupable de ne pas y participer?

Connaissez-vous la Journée sans maquillage? Si oui, est-ce que vous êtes stressée à l’idée qu’on puisse vous juger si vous n’êtes pas à l’aise de sortir sans maquillage cette journée-là? Parlons-en!

La Journée sans maquillage s’en vient à grands pas, elle aura lieu le 6 juin prochain. Il s’agit d’une très belle initiative de la part du groupe Équilibre, un organisme qui vise à prévenir et diminuer les problèmes reliés au poids et à l’image corporelle. Je vous ai d’ailleurs déjà parlé de cet organisme dans un article précédent, je l’adore! Équilibre est aussi l’organisme qui est derrière la Journée internationale sans diète, la Semaine « Le poids? Sans commentaire! », la campagne « Derrière le miroir », etc. J’ai beaucoup de respect pour le travail que cette équipe réalise.  

La Journée sans maquillage fait partie des initiatives que j’appuie depuis longtemps. Par contre, depuis quelques années, avec les commentaires que je lis et les photos que je vois sur les réseaux sociaux, je me rends compte qu’il y a toujours l’envers à une médaille et que même un si beau projet peut avoir (bien involontairement) des répercussions négatives. Comment? Je vous explique ce que j’ai constaté dans les dernières éditions!

Allo, c’est moi ça! Lors d’une journée sans maquillage. Je veux vous dire que, pour moi aussi, c’est dur de mettre une photo comme ça!

C’est quoi, la Journée sans maquillage?

Le 6 mai de chaque année, on veut amener les gens à se questionner, individuellement et collectivement, sur l’importance qu’ils accordent à l’apparence. On veut aussi faire prendre conscience de l’influence des standards de beauté actuels sur la santé et le bien-être de chacun. Les gens peuvent participer en publiant une selfie sans maquillage sur les réseaux sociaux et en allant au travail sans maquillage.

L’idée de départ de la Journée sans maquillage vient d’une productrice québécoise qui est entrée au magazine Elle Québec, en 2009, et s’est adressée à la rédactrice en chef reportage, culture et style de vie pour lui demander de photographier des vedettes québécoises sans maquillage, comme le ELLE France venait de le faire à l’époque avec Monica Bellucci, Eva Herzigova et Sophie Marceau.

Couverture du magazine Elle, avril 2009

La productrice réalisait, à ce moment, un documentaire pour Canal Vie sur des femmes qui avaient de la difficulté à sortir de la maison ou à se présenter à leurs proches sans maquillage 1. Elle voyait bien qu’il y avait quelque chose d’illogique à devoir se maquiller chaque fois qu’une femme avait à sortir de chez elle! Ce n’est qu’en 2012 que le groupe Équilibre s’est joint au projet. Évidemment, l’équipe n’a pu que constater que le problème était bien réel. L’initiative a donc été développée à partir d’un « bobo » dans la société 2. Dans ce cas-ci, le bobo est les normes de beauté extrêmement exigeantes et irréalistes qu’on souhaiterait voir évoluer vers quelque chose de plus naturel, plus réaliste et qui met moins de pression sur les femmes et les hommes. On se fait croire que c’est anormal d’avoir des cernes de fatigue sous les yeux ou un teint blanc-verdâtre en plein milieu du mois de janvier. Au contraire, c’est très normal et c’est, entre autres, ce que la Journée sans maquillage veut nous faire comprendre.

Pourquoi UNE journée dans l’année?

Plusieurs critiquent la journée sans maquillage en disant que la sensibilisation devrait se faire à l’année et que c’est illogique, même hypocrite, de ne pas se maquiller une seule journée, alors qu’on le fait le reste de l’année. Ce que je pourrais répondre à ça est : « Alors, on serait mieux de ne pas avoir de journée de la Terre, donc ne pas avoir une pensée spéciale pour se rappeler qu’on en a juste une et qu’il faut en prendre soin? Même chose pour la fête des mères et des pères? On les aime à l’année et on devrait leur montrer chaque jour, non? ». C’est vrai, mais c’est quand même bien de s’arrêter une journée pour souligner l’occasion, pour prendre le temps de se dire : « Hey, je l’aime ma maman! Un jour, elle va partir. Est-ce que je profite vraiment du précieux temps que j’ai avec elle? ». C’est un peu la même chose pour la journée sans maquillage. C’est pour se dire : « Ouin…je vois constamment des photos de personnes parfaites, mais je ne dois pas oublier que, la réalité, c’est loin d’être ça! ».

Juste pour les filles?

Bien sûr, on a tendance à se dire que cette journée est faite spécialement pour les filles ou encore seulement pour les garçons qui se maquillent, mais c’est faux. C’est une journée de sensibilisation et on veut sensibiliser tout le monde à la problématique des normes de beauté exagérées et inatteignables.

Personnellement, j’entends régulièrement des hommes prétendre qu’ils aiment les filles « naturelles » mais, en même temps, liker ou partager sur les réseaux sociaux des photos de femmes (souvent des pêcheuses, chasseuses, riders… t’sais, des « vraies filles aventureuses là! ») avec des extensions de cils et de cheveux, qui ne semblent pas, à première vue, avoir un maquillage bien prononcé, mais qui, en réalité, a passé 1 heure à se faire un contouring impeccable. Seules les imperfections sont cachées, mais étant donné qu’il n’y a pas de maquillage si apparent, les hommes croient qu’elles n’en ont pas ou presque pas.

Au “naturel” ou…
Au naturel?

Ces mêmes hommes peuvent aussi faire des petits commentaires déplaisants sur le physique de leur conjointe du genre « tu as donc bien l’air fatiguée ce matin » et/ou dire à quelle point telle autre femme est donc toujours radieuse (mais vous savez très bien qu’elle ne sort jamais sans avoir passé minimum 30 minutes devant le miroir). Par contre, si vous, vous passez un peu trop de temps devant le miroir, la critique vient rapidement : « T’es bien superficielle, tu passes bien trop de temps à te pomponner! » ou « Tu vas vraiment te maquiller pour aller à la plage? Franchement! »….mais arrivé à la plage, ses yeux vont directement sur la plus arrangée de la gang.

Donc, est-ce que les hommes sont aussi concernés par cette journée? Oui! Parce que ce sont souvent leurs commentaires qui font que les femmes n’ont pas du tout envie de rester au naturel POUR VRAI.

Naturel pour vrai?

Ça m’amène à mon prochain point qui est quand même délicat. Naturel pour vrai, ça veut dire quoi ça? Je vous dirais que l’un des points les plus négatifs de la Journée sans maquillage concerne justement ce point…les filles qui trichent en publiant des photos en se disant « au naturel », mais qui ne le sont pas ou pas tout à fait. Les filles, ne faites pas ça s.v.p., vous scrapez l’essence même de cette journée! C’est mieux de ne pas participer que de faire semblant. De nos jours, on est loin de l’excentrisme des années 80, plusieurs femmes se maquillent sans avoir l’air maquillées, c’est même pas mal ce qui est à la mode.

Mis à part le gloss qui est peut-être plus apparent dans certains cas, auriez-vous su que ces filles ont été maquillées par des professionnels?

C’est bien, c’est même très beau, mais pas pour la Journée sans maquillage. Si vous dites que vous n’êtes pas maquillée, c’est que vous n’avez ni cache-cernes, ni fond de teint, ni illuminateur, ni crayon sur les sourcils, ni fard à joues, ni faux cils, ni RIEN, POINT. Le but n’est pas de cacher certains défauts pour que les gens nous disent à quel point on est donc belle au naturel, c’est plutôt de les montrer, ces défauts-là et de dire : « bien oui, des rides, tout le monde en a, des cernes aussi, des cils pâlottes, des boutons, nommez-les! ». En prétendant que vous êtes 100% au naturel, alors que c’est faux, vous faites en sorte que les autres femmes se disent : « ah ouin, elle n’a même pas les pores apparents même sans maquillage, elle? Elle a un teint de pêche même après une nuit blanche à allaiter bébé?! ». Ça crée encore plus de fausses croyances quant à ce qui devrait être considéré comme étant « normal » et ça rend les normes de beauté encore plus irréalistes. Si vous n’êtes pas à l’aise de prendre une photo au naturel, ne le faites pas.

P.S. Les filtres aussi, c’est non! By the way, je ne sais pas si on vous l’a déjà dit, les filtres sont non seulement évidents mais, en plus, vous avez l’air des extraterrestres avec ça dans la face! Pour rire par contre, je suis toujours partante! 🙂

Voici 2 photos que j’ai prises avec Snapchat pendant que j’écrivais mon texte…pour vous montrer comment ça peut être facile de s’améliorer! Hahaha!
P.S. J’ai du mascara sur mes cils du haut, une bb crème teintée et du fard à joues sur ma photo sans filtre.

Qui a dit qu’on était obligée de participer?

J’ai fait un gros détour (parce que j’ai une grand gueule, que voulez-vous!), mais je veux revenir au point principal de cet article : Est-ce qu’on devrait se sentir coupable de ne pas avoir envie de participer à la Journée sans maquillage?

Nous, les femmes (allo les hommes qui lisent, je vous aime, mais je vous mets de côté quelques minutes, ok? 😉 ), on a de la pression à faire bien des choses! Un peu comme je racontais ci-dessus, on doit être belle, mais sans s’arranger. On doit se trouver belle, mais sans trop se trouver belle. On doit pouvoir manger de la poutine, mais sans engraisser. On doit être forte, mais ne jamais parler trop fort, au risque d’être une top-féministe-contrôle-freak. Ça, je vous dirais que ce sont les aspects sur lesquels ce sont principalement les hommes qui nous mettent de la pression (pas nécessairement volontairement, je sais!).

D’un autre côté, les femmes aussi nous mettent de la pression sur les épaules. La femme forte d’aujourd’hui devrait, selon certaines, participer à différentes campagnes de sensibilisation à la cause féminine pour être solidaires avec les autres femmes. Je vais vous donner comme exemple la campagne Maipoils (ce n’est pas juste pour les femmes, je sais). Pour les personnes qui ne connaissent pas cette campagne, il s’agit de se laisser pousser les poils pour démontrer que c’est quelque chose de naturel, pour qu’on cesse d’être horrifié à la simple vue de quelques poils et qu’on laisse les personnes avoir le libre choix de se raser ou non. Perso, je suis tout sauf à l’aise avec ça (shame on me, peut-être!). Je déteste les poils. Oui, la vue d’une touffe de d’ssous de bras pendant que je suis en train de manger tranquillement mon dîner me lève franchement le cœur. Oh! J’ai osé le dire tout haut! Oups! Quelle fille superficielle je fais! Ben non, je crois sincèrement que j’ai le droit…de toute façon, c’est en moi et ce n’est pas une campagne de sensibilisation qui va vraiment m’aider à changer ça. Je suis comme ça, point et je ne crois pas qu’on puisse juger la façon d’être d’une autre personne. Donc, est-ce que je serais à l’aise de participer à cette campagne juste pour faire comme les autres et être cool et impliquée dans une cause? Non.

C’est un peu la même chose pour la journée sans maquillage. Qui peut juger du fait que, toi, tu n’es pas à l’aise d’y participer?! Personne! Les femmes qui jugent les autres femmes parce qu’elles se maquillent lors de cette journée, s.v.p., arrêtez ça tout de suite! Si vous le faites, c’est que vous n’avez pas compris le but de la journée. On ne veut pas mettre une pression supplémentaire sur les épaules des femmes, on veut faire voir la réalité telle qu’elle l’est. La femme qui se maquille ne manque pas nécessairement de solidarité envers les autres, elle n’est simplement pas bien dans le fait de montrer son visage à découvert et elle a tout à fait le droit. En mettant de la pression, c’est souvent là que certaines se mettent à « tricher » et à n’être finalement naturelle qu’à 50%. Au lieu d’améliorer la situation, on l’empire. Pour certaines femmes, le fait de montrer son visage au naturel est un peu comme se dénuder ou d’entrer dans son intimité. On se doit de respecter ça.

La Journée sans maquillage devrait être une journée où on célèbre la diversité des visages, la beauté au naturel, mais ne devrait en aucun cas être une journée de jugement envers les filles qui ont tendance à utiliser plus d’artifices pour se sentir belles. C’est une journée pour dénoncer les normes de beauté trop sévères et non pour critiquer celles qui succombent à cette pression puisque, de toute façon, on s’entend qu’à différents niveaux, nous succombons tous et toutes à cette pression de la société. Vous croyez être indifférent à ça? Détrompez-vous! Personne n’est meilleur qu’un autre. Respectons-nous dans nos choix!

Que vous ayez ou non des faux cils, faux cheveux, faux seins, du poil, que vous soyez maquillée un peu, beaucoup, passionnément, on s’en fout! Vous êtes beaux et belles à votre façon et, l’important, c’est que vous soyez bien avec vous-même!

Hey…bonne Journée avec ou sans maquillage, le 6 juin prochain!

Abonnez-vous gratuitement!

Sources :

  1. Équilibre. | En ligne | : https://www.monequilibre.ca/mon-corps/55-journee-sans-maquillage Page consultée en mai 2019.
  2. Équilibre. |En ligne | : https://equilibre.ca/documents/files/quilibre-entrevuefd-ld-finale.pdf Page consultée en mai 2019.
Suivez-nous! Partagez l'article avec vos amis sur Facebook!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *