Est-ce qu’une pomme par jour éloigne le médecin pour toujours?

Il est arrivé! Le moment de l’année où les filles amènent leur chum cueillir des pommes dans les magnifiques vergers québécois pour prendre plein de photos qu’elles pourront ensuite partager sur Instagram! Haha! Est-ce que ça vaut la peine d’y aller encore une fois cette année? Mets-en! Premièrement, parce que c’est le fun de découvrir nos différents vergers de chez nous et, deuxièmement, parce que ça permet de se faire une bonne réserve d’un fruit qui est non seulement excellent au goût, mais aussi excellent pour la santé! Pis…t’sais, il faut bien que tu mettes ton album photos à jour!

Qu’est-ce que ça contient, une pomme?

Une pomme du Québec de grosseur moyenne avec la pelure contient, en moyenne, 86% d’eau et seulement que 70 calories1. À titre d’exemple, une barre tendre contient entre 110 et 150 calories.

Fibres

La pomme est riche en fibres, elle en contient 3g par portion. L’une des sortes de fibres qu’on retrouve dans la pomme est la pectine. C’est une fibre soluble. C’est quoi ça? D’abord, il faut savoir que les fibres, c’est la partie des végétaux que notre corps ne digère pas et n’absorbe pas. Ça vient remplir notre estomac, mais ça passe tout droit et ça finit dans la toilette (hey oui, je parle de caca ?!). Il existe différentes sortes de fibres. Dans le cas des fibres solubles, comme la pectine contenue dans la pomme, elles ont pour effet de diminuer l’absorption de cholestérol et certaines graisses alimentaires en les emprisonnant, comme une éponge. Elles contribuent donc à une meilleure santé cardiovasculaire. En plus, puisqu’elles forment un genre de gel dans notre estomac, les fibres solubles permettent de ralentir l’absorption des glucides (sucres). Plus le sucre reste longtemps dans notre estomac et entre lentement dans notre sang, plus on se sent rassasié longtemps et plus ça laisse du temps à notre corps de bien le gérer quand il arrive. C’est bon pour tout le monde, mais ce l’est encore plus pour les personnes diabétiques! On laisse un peu plus de temps à leur corps pour s’adapter à l’arrivée des sucres.

Fait cocasse :

J’ai déjà entendu que la pelure des pommes qu’on mange entrait dans nos artères et venait nettoyer les résidus de gras qui s’y étaient accumulés avec les années. C’est le genre d’histoire qui me fait sourire! En fait, si la pelure pouvait vraiment entrer dans nos artères, on serait tous morts après avoir mangé une pomme! Elle aurait certainement fini par boucher nos mini vaisseaux sanguins qui se trouvent dans notre cerveau ou notre cœur! Heureusement, ce n’est pas comme ça que ça fonctionne! Ce qui réussit à passer au travers la barrière très étanche de nos artères sont de minuscules particules comme le glucose issu de la digestion des sucres ou encore les acides aminés issus de la digestion des protéines. La plus grande partie de la pelure de pomme est composée de fibres, donc n’est ni digérée, ni absorbée par notre corps et finit donc par se retrouver dans la toilette (hey oui, je parle encore de caca!).

Ce qui est bien de cette croyance loufoque, c’est que les gens ont compris que de consommer des pommes (qui contiennent de la pectine, donc des fibres solubles qui sont des p’tites éponges à cholestérol) aidait à avoir une meilleure santé cardiovasculaire. C’est juste l’explication qui reste à travailler, haha!

Antioxydants

La pelure de la pomme contient un antioxydant qui s’appelle la quercétine. Tu as sûrement déjà entendu parler d’antioxydants, par exemple dans des publicités de crèmes anti-âge. C’est quoi le lien entre une pomme et de la crème anti-âge? En fait, c’est qu’en vieillissant, nos cellules s’endommagent petit à petit. C’est ça, la vie. ?‍♀️ Que ce soit les cellules qui forment la peau de ton visage ou celles qui forment ton cœur, elles subissent les effets du temps. Les dommages faits aux cellules de ton visage ont peu d’impacts (sauf quand tu te regardes dans le miroir et que tu découvres des petites pattes d’oie), mais ceux faits à d’autres cellules de ton corps peuvent causer des maladies à long terme, comme des maladies cardiovasculaires, le diabète ou certains cancers. Les antioxydants comme ceux qu’on retrouve dans la pelure des pommes servent à prévenir ces dommages, en partie, évidemment….un peu comme la crème anti-âge finalement! Elle prévient en partie, mais n’empêche pas le vieillissement. La quercétine (l’antioxydant contenu dans la pelure de pomme) a aussi des propriétés anti-inflammatoires, ce qui aide aussi à avoir une meilleure santé cardiovasculaire. Tu as sûrement compris que, si tu enlèves  la pelure, en plus de diminuer la quantité de fibres (2g plutôt que 3g), tu ne bénéficieras pas des avantages de la quercétine.

Fack, ça éloigne le médecin ou pas?

Malgré tout ça, non, une pomme par jour n’éloigne pas le médecin pour toujours. C’est simple, ce sont TOUS les fruits et légumes qui sont riches en fibres et qui contiennent des antioxydants. C’est en consommant une VARIÉTÉ de tous les fruits et légumes qu’on bénéficiera le plus des avantages qu’ils apportent au niveau de la santé. Le guide alimentaire canadien recommande d’en remplir la moitié de notre assiette à chaque repas, ce n’est pas pour rien! Ce n’est pas 1 portion de fruit qui fera la différence, mais plusieurs portions de fruits et légumes par jour (5 à 10 selon l’âge et le sexe).

Pour en avoir le cœur net, il y a des chercheurs américains qui ont quand même fait une étude pour tester l’adage! Il faut croire qu’ils avaient du temps à perdre ou qu’ils tenaient vraiment à avoir raison quand venait le temps d’obstiner mononcle Roger dans le temps des Fêtes! Conclusion? Pouet pouet, les gens qui mangent une pomme par jour vont voir leur médecin aussi souvent que les autres2….et ont une alimentation assez platonique quant à moi! Par contre, l’étude dit aussi que ces personnes prendraient moins de médicaments prescrits par leur médecin que les autres. Encore là, on parle d’une seule étude dont je ne connais pas les détails, donc c’est quand même à prendre avec des pincettes! Un lien qui serait pas mal plus logique à faire, c’est que les gens qui mangent une pomme par jour mangent probablement beaucoup de légumes et fruits en général et ça, ça contribue certainement à prendre moins de médicaments et être en meilleure santé!

Cire et pesticides

Tu as sûrement remarqué qu’on retrouve une mince couche de cire sur les pommes qui n’ont pas été lavées. Cette cire n’est pas toxique. Elle sert à éviter que les pommes ne se déshydratent, à prolonger leur durée de vie et à avoir une meilleure texture. Elle est comestible, mais il vaut quand même mieux bien laver sa pomme avant de la consommer. Si jamais tu as des allergies importantes, assure-toi que cette cire ne contienne pas l’allergène qui te cause problème.

Quand il est question de fruits, incluant les pommes,  les gens sont souvent inquiets des pesticides qu’ils peuvent contenir. Chaque année, au moins un article sort dans les médias pour faire peur aux gens et dire à quel point nos fruits sont bourrés de pesticides. Il faut faire attention. Quand on sort des chiffres étonnants comme « 80% des fruits analysés contenaient des traces de pesticides », on retient le 80%, mais on oublie rapidement le mot « traces »…qui signifie pas grand-chose. Et ça, c’est avant le lavage…qui va de soi, il me semble.

L’Agence canadienne d’inspection des aliments s’assure que les fruits qu’on consomme respectent les normes acceptables en ce qui concerne les résidus de pesticides. Dans le meilleur des mondes, les producteurs ne mettraient pas de pesticides… mais tes pommes te coûteraient beaucoup plus cher parce que leur production serait moins efficace et probablement que tu lèverais aussi le nez dessus, car elles seraient piquées par les vers. La solution idéale n’existe malheureusement pas encore. De toute façon, les avantages à consommer beaucoup de légumes et fruits vont bien au-delà des risques potentiels des résidus de pesticides. C’est d’ailleurs ce qu’a conclu un rapport de l’Institut National de santé publique du Québec datant de 20173.

Rapport de l’INSPQ. Clique ici pour le consulter.

Bref, avant de dire que tu ne manges pas de pommes (ou n’importe quel fruit ou légume) parce que tu as peur des résidus de pesticides qu’il pourrait rester, regarde comme il faut ton alimentation dans son ensemble, sans tricher (arrête de tricher, j’suis pas dans ta tête, je ne le saurai pas que tu manges 2 rangées d’Oréo par soir devant Netflix, même si tu te l’avoues!). Sérieusement, tu crois que c’est la pauvre petite pomme qui risque le plus de t’amener plus rapidement vers ta tombe? Ça m’étonnerait.

Une recette pour finir sur une bonne note! 🙂

Comme je ne suis pas la meilleure miss « créatrice de super recettes », j’ai été sur le site « Pommes qualité Québec » pour te partager la recette qui me semblait avoir le meilleur rapport qualité/goût!

CHIPS DE POMMES DE MÉLANIE (C’est qui Mélanie? Je ne sais pas! Si tu te reconnais, allo! Merci pour la recette!)

INGRÉDIENTS

  • Pommes
  • Jus de citron
  • Sucre à la cannelle
  • Paprika
  • Poivre de cayenne
  • Sel de mer au goût

PRÉPARATION

  1. Émincer les pommes à la mandoline (variété au choix).
  2. Arroser ensuite les tranches d’un peu de jus de citron.
  3. Au goût, saupoudrer de sucre à la cannelle ou même de paprika, de poivre de Cayenne et de sel de mer.
  4. Disposer les tranches sur une plaque allant au four.
  5. Enfourner à basse température, environ 95°C (200°F) et ce, pour 2 à 3 heures.
  6. À mi-cuisson, retourner chacune des tranches pour optimiser la déshydratation.

Tu en trouveras plein d’autres à https://lapommeduquebec.ca/recettes/ (attention, elles sont généralement assez sucrées, tu peux diminuer les quantités suggérées d’ingrédients sucrés!).

Pour trouver un verger à visiter près de chez toi (ou pas!), c’est par ici!

Bonne cueillette!

Abonnez-vous gratuitement!

Sources :

  1. Pommes qualité Québec. | En ligne | : https://lapommeduquebec.ca/info-pomme/bienfaits-de-la-pomme/ Page consultée en septembre 2019.
  2. La Presse. | En ligne | : https://www.lapresse.ca/vivre/sante/201504/08/01-4859259-une-pomme-par-jour-neloigne-pas-le-medecin.php Page consultée en septembre 2019.
  3. Rapport de l’INSPQ  « Évaluation du risque toxicologique pour la population québécoise à la suite de l’exposition aux résidus de pesticides présents dans les fruits et les légumes ». | En ligne| : https://www.inspq.qc.ca/sites/default/files/publications/2230_risque_toxicologique_exposition_residus_pesticides.pdf
Suivez-nous! Partagez l'article avec vos amis sur Facebook!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *