5 conseils qui te sauveront la vie pour ton retour à la routine d’automne!

Étais-tu prête pour la rentrée officielle aujourd’hui? Avec ou sans enfant, c’est déjà le retour à la routine d’automne qui n’est pas de tout repos. Je te donne 5 trucs pour bien te préparer!

L’été n’est pas officiellement terminé mais, pour plusieurs, le retour à la routine débutait aujourd’hui : la course folle du matin, les déjeuners sur le pouce, le travail,  l’entraînement après la job (ou la culpabilité de l’absence d’entraînement après la job), le sport des enfants, les soupers, les devoirs, la préparation des lunchs et tout ça, en essayant de ne pas se coucher trop tard pour ne pas être brûlée avant même de commencer la journée le lendemain matin. Tu te reconnais? Je ne peux malheureusement pas miraculeusement t’éviter cette routine qui fait partie de la réalité de tout le monde (ou presque!) en 2019, mais je peux au moins te donner quelques conseils pour te faciliter la vie!

  1. Diminue tes attentes!

S’il y a bien quelque chose qu’on fait toutes, c’est de se dire que, cette fois-ci, on fera un parcours sans faute! Avoue que tu l’as fait! Du genre : “Cet automne, je vais toujours me faire des lunchs santé, je n’irai presque pas au resto, je préparerai toujours les lunchs la veille, je ne quitterai pas la maison sans avoir déjeuné,  je vais m’entraîner au moins 4 jours/semaine, je vais me coucher tôt” et blablabla! Es-tu devenue miss perfection durant l’été ou quoi?! T’as fait apparaître des heures aux journées? T’as bu du jus de licorne qui t’assure une motivation sans faille? Tes enfants et/ou ton chum sont soudainement devenus assez responsables pour s’occuper eux-mêmes de savoir quoi/quand/comment/où/pourquoi manger et comment faire apparaître de la nourriture dans le frigo (désolée les boys, mais on s’entend qu’en général, c’est un secret que vous ne détenez pas encore!)? Ben non, évidemment. Arrête-moi ça tout de suite parce que tu vas être déçue.

Dose tes attentes et concentre ton énergie sur ce qui est le plus important pour toi. Ça se peut qu’un lundi matin, tu n’aies pas eu le temps d’aller à l’épicerie durant le week-end et que les lunchs soient un ramassis de ce qu’il restait dans le frigo ou encore un 20$ pour manger à la cafétéria ou au resto. Personne ne va en mourir. Pour ceux qui se forcent à toujours tout comprendre tout croche (pas toi, mais les autres 🙃), ben non, je n’encourage pas le fait d’aller au resto, on le sait que c’est moins santé qu’un lunch maison. Je dis juste qu’il y a des fois où ça risque d’arriver parce que tu seras trop dans le jus et que ce n’est pas la fin du monde. Au lieu de te taper sur la tête, apprends à faire les bons choix à l’extérieur de la maison et apprends-le à tes enfants. Comme ça, quand ça arrivera, même si on a moins le contrôle sur ce qu’on mange quand on est à l’extérieur, ce sera quand même un moindre mal.

Côté activité physique, sérieusement, il faut que tu la mettes à ton horaire. Peut-être qu’aujourd’hui, tu es plutôt en forme et que les maladies n’existent que pour les autres dans ta tête mais, si tu la mets de côté en te disant qu’il y a d’autres choses plus importantes, la vie s’occupera de te rappeler que tu n’es pas invincible. MAIS, si tu te fixes des objectifs qui ne sont pas réalistes, tu vas juste être déçue. Tu pars d’où? De loin, de très loin? Commence donc par 30 minutes 2 x/semaine. C’est peu, beaucoup moins que les recommandations, je sais. Par contre, qu’est-ce qui est mieux? Que tu te dises que tu vas bouger 4 x/semaine pendant 1 heure, que tu n’y arrives pas et que tu finisses par tout lâcher après 1 mois parce que tu te trouves poche OU que tu fasses 2 x 30 minutes/semaine, mais que tu le fasses tout l’automne? Je te laisse y penser…

2. Prévois le coup pour quand tu vas être poche dans ton organisation

Oui, tu vas être poche pour gérer ton temps à un moment ou un autre au cours de l’automne, même avec toute la volonté du monde, parce que…c’est la vie! Au lieu de te dire que ça n’arrivera pas, pense à ce que tu peux faire pour t’aider avant que ça arrive. Il y a des matins où tu n’auras peut-être pas le temps de déjeuner avant de partir pour le travail, que ton lunch va faire picpic, que tu n’auras pas pensé à ta collation, etc. La solution à ça? Fais-toi des réserves au travail! Dans un tiroir de bureau, garde des barres tendres santé (genre Kashi ou Vital de Leclerc), des noix/graines, des galettes de riz, du beurre d’arachide, des craquelins de grains entiers, des céréales à grains entiers, etc. Dans le frigo du bureau, réserve-toi une section (tu es peut-être mieux d’identifier tes choses s’il y a des « petites souris » qui ont tendance à passer avant toi dans tes affaires) et laisse-y des fruits et légumes déjà lavés et coupés au besoin, du lait ou des boissons végétales, du yogourt, du fromage, de la tartinade de tofu, bref, n’importe quoi qui peut te faciliter la vie et qui se mange facilement au travail. Comme ça, si jamais tu as un peu botché ton lunch ou ton déjeuner, tu pourras facilement le compléter. En plus, tu n’auras pas à penser à t’apporter des collations tous les jours, c’est bien moins fatigant! Quand tu vois que tes réserves diminuent, fais-toi une petite note pour refaire le plein quand ce sera le temps de faire l’épicerie.

Pour le lunch des enfants, c’est un peu moins évident, mais rien ne t’empêche de laisser quelques aliments non-périssables dans une pochette de leur sac à dos, au cas où. N’oublie pas qu’ils peuvent commencer à participer à la tâche des lunchs dès leur plus jeune âge. On les sous-estime souvent. Ils ont besoin d’accompagnement quand ils sont plus petits mais, rapidement, une simple vérification devrait suffire! Dis-toi que, plus tu leur tiens la main longtemps et que tu fais leur lunch à leur place, moins ils seront débrouillards quand viendra le temps d’aller en appart…et il paraît que ça vient toujours plus vite qu’on pense!

3. Arrête de penser qu’un repas équilibré doit sortir d’une revue de Ricardo ou Marilou!

Qu’est-ce qu’il dit, le Guide alimentaire canadien (GAC)? Steak, blé d’inde, patate…ah non, ça c’est Thérèse! (désolée si tu as moins de 30 ans, je viens de te perdre…google « La p’tite vie »…non c’est pas sur Netflix!). Fack, qu’est-ce qu’il dit déjà le GAC? Il dit ½ assiette en fruits et légumes, ¼ assiette en produits céréaliers à grains entiers et ¼ assiette en aliments protéinés. Y’a personne qui a dit que ça doit être des recettes ultra élaborées.

E’regâre ben ça (je te présente le minimum requis, tu risques d’avoir faim pour plus que ça) :

  • ½ fruits et légumes -> poivron en lanières à mettre dans le tortilla (ou en accompagnement), tranches de concombre pour accompagner et pomme en dessert
  • ¼ produits céréaliers -> tortilla à grains entiers
  • ¼ aliments protéinés -> œufs cuits durs

Le temps que ça prend pour :

  • Faire cuire des œufs durs : 10 minutes
  • Laver et couper les fruits et légumes : 3 minutes
  • Écraser les œufs et les mettre dans le tortilla avec les lanières de poivron : 3-4 minutes
  • Total : 16 à 17 minutes, 20 si t’es pas vite.

Et, logiquement, tu devrais arranger tes légumes et fruits pendant que les œufs cuisent, donc on tombe à 13-14 minutes pour avoir un lunch digne du GAC. Tu n’as pas besoin de te casser la tête plus que ça, ça n’a pas à être plus long. Étant donné que je me doute que tu ne veux pas manger des tortillas aux œufs tout l’automne, voici quelques exemples pour t’aider :

Lunchs : http://www.education.gouv.qc.ca/fileadmin/site_web/documents/dpse/adaptation_serv_compl/virage-sante_fiche4_boites-a-lunch.pdf -> va voir la dernière page

Collations : http://www.education.gouv.qc.ca/fileadmin/site_web/documents/dpse/adaptation_serv_compl/virage-sante_fiche3_collations-sante.pdf

4. Ne sois pas débordée, sois efficace!

Tout le monde n’a que 24 heures dans une journée, donc il vaut mieux optimiser son temps. Est-ce que c’est obligatoire que le sandwich du tout-petit ait un bonhomme sourire? Bon, une fois de temps en temps, ça peut lui faire plaisir, oui, mais sinon, au diable le bonhomme sourire, il va finir dans le même état une fois mastiqué de toute façon! La pelure d’orange, je comprends que pour ti-pet, ça peut être difficile, donc on lui enlève d’avance, mais ton chum lui, je pense qu’il est assez grand pour se l’enlever lui-même! Pour le déjeuner, des toasts ou des céréales, c’est bien correct! Les crêpes et les gaufres attendront pour en fin de semaine! Tu cuisines quelque chose pour souper? Fais-en pour qu’il en reste assez pour les lunchs ou pour le souper du lendemain si tu as des difficiles qui ne veulent pas de restes comme lunch. Tant qu’à salir de la vaisselle, il faut que ça vaille la peine. Ils ne veulent pas de restes tout court? C’est plate. Fais-toi un œuf mon grand parce que c’est ça le souper.💁

Les fruits et légumes sont importants, on le sait. Si tu manques de temps et que ton budget le permet, pourquoi ne pas opter pour ceux qui sont déjà lavés et coupés? On n’est plus du temps de nos grand-mères où on était des paresseuses si on osait acheter des légumes prêts à l’emploi. On est dans le jus tout le temps, donc facilitons-nous la vie! Choisis ceux qui n’ont rien d’ajouter (ni sucre, ni sel, ni huile). Une fois l’été passé, le choix des légumes et fruits frais diminue pas mal. Les fruits et légumes congelés sont donc de super choix tant au niveau nutritif qu’au niveau de la rapidité et facilité d’emploi. Pourquoi s’en passer?!

As-tu une heure pour dîner? Si oui, good! Dîner, ça prend, quoi, 20-25 minutes? Donc, ça veut dire qu’il te reste 35 à 40 minutes pour bouger. Prendre une marche, faire un peu d’exercices de musculation ou d’étirements sur un tapis dans ton bureau, n’importe quoi! Est-ce qu’il y a des escaliers à ton bureau? Prends-les au lieu de prendre l’ascenseur, tu feras de l’exercice sur les heures de job (sans pour autant être moins efficace) et sans trop t’en rendre compte! Dois-tu prendre ton auto pour le travail? Si oui, stationne-le donc juste un peu plus loin, à 5 minutes de marche. 5 minutes le matin, 5 minutes le soir, ça fait 10 minutes de plus…ce n’est pas grand-chose, mais c’est mieux que rien et ça a peu d’impact sur ton horaire!

5. Fous-toi des autres et pense à ton bien!

On n’est pas des robots, même si parfois, on a l’impression que la société voudrait qu’on le soit. La fille qui a son p’tit lunch santé fancy chaque jour et qui te juge du regard quand tu arrives avec tes œufs qui puent ou ta toast au beurre de peanut et banane pour dîner, on s’en contrefiche. Elle peut bien s’étouffer avec son tartare! Tout le monde te regarde croche parce que tu as amené un restant de pizza de la veille comme lunch et que « c’est tellement pas santé »? Rassure-toi, ils vont probablement manger ça ou du McDo ce soir pour souper, mais ils ne le feront juste pas devant leurs collègues de bureau simili granos! Donc, qu’ils te regardent et te jugent! Toi, savoure ta pizz! *simili granos = granos juste quand il y a du monde pour regarder 😉

Tu es un peu plus écouettée après avoir fait de la muscu dans ton bureau sur l’heure du dîner? Ouin, pis? Les gens qui ne sont pas contents, ils n’ont qu’à regarder ailleurs! Ça ne te tente pas, toi, le cours du zumba, même si touuuutes les filles de la job y sont inscrites et en parlent tout le temps comme si c’était les filles les plus cool du monde de faire du zumba et que “tu manques donc bien quelque chose” 🙄…on s’en fout, n’en fais pas si ça ne te tente pas! Choisis autre chose, quelque chose que TOI, tu aimes. En passant, Carole (nom fictif qui m’est venu à l’esprit, désolée les Carole), on s’en tabarouette de ton zumba, tu le fais pour toi ou pour t’en vanter le lendemain?

Finalement, je te fais ce petit rappel en ce retour vers le noir, le frette pis l’essoufflement à courir partout : on n’est pas parfait, personne. Ça ne t’oblige pas à être lâche non plus t’sais mais, le juste milieu, ça se trouve. On est souvent capable de beaucoup plus qu’on pense quand on perd moins de temps à s’auto-flageller et qu’on se concentre simplement à faire de notre mieux.

L’automne est une si belle saison avec les bonnes pommes et les paysages à couper le souffle! C’est quand la dernière fois que tu as pris le temps de monter une montagne pour profiter du festival de couleurs de là-haut? Et si tu en profitais cette année? Je te mets au défi de le faire! Donne-m’en des nouvelles! 

Bonne rentrée!

Abonnez-vous gratuitement!

Suivez-nous! Partagez l'article avec vos amis sur Facebook!

6 réflexions sur « 5 conseils qui te sauveront la vie pour ton retour à la routine d’automne! »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *